Micro greffe folliculaire

Deux techniques : FUE, FUT

Aujourd’hui, toutes les équipes expérimentées pratiquent la micro-greffe folliculaire, c’est une technique sûre.

Cette technique est adaptée pour les femmes comme pour les hommes.

La micro-greffe folliculaire est une redistribution de vos propres cheveux, prélevés sur l’arrière de la tête et transplantés, un à un ou 2 par 2 cheveux aux endroits du cuir chevelu où manquent les cheveux.

Pratiquée par des spécialistes sous contrôle médical, elle représente la méthode garantie et définitive pour retrouver ses vrais cheveux, et nécessite une bonne densité pour un résultat esthétique de qualité.

 

La technique micro-greffe :

La séance se pratique sous anesthésie locale. Elle dure en moyenne 3 à 4 heures pendant lesquelles, le patient est assis confortablement et peut visionner un film à la télévision. Bien sûr, la séance de greffe se fait sans douleur dans pratiquement tous les cas.

a) le prélèvement

greffe de cheveuxSous anesthésie locale, le chirurgien prélève une bandelette horizontale dans la zone donneuse dont la surface est variable en fonction de la séance et de la souplesse du cuir chevelu. Après suture, le prélèvement sera caché dans tous les cas par les cheveux environnants à la fin de la séance. Ce prélèvement occasionnera une fine cicatrice horizontale de moins de 2 mm de large qui ne sera pas visible même avec des cheveux portés courts sur la nuque, et qui tendra à disparaître dans la majeure partie des cas.

b) la préparation des implants

Sous microscope électronique, il faut découper la bandelette en implants contenant les unités folliculaires.

Naturellement, les follicules donnent naissance à 1, 2, 3 ou 4 cheveux, il est impossible de dissocier un follicule. Le travail du spécialiste consiste à trier les implants en fonction du nombre de cheveux par follicules. Les implants avec un cheveu seront réservés pour la ligne frontale, ceux avec 3 ou 4 cheveux pour les zones arrières. Ce travail long et méticuleux conditionne la réussite du résultat.

c) la réimplantation capillaire

Toujours sous anesthésie locale, on pratique de mini- incisions avec une aiguille sur la zone à implanter, afin de ne pas traumatiser les cheveux existants.

Ensuite, on introduit avec de petites pinces, les implants dans les sites receveurs en prenant soin de bien orienter le cheveu pour la coiffure.Au final, le patient repart sans bandage avec une zone de prélèvement invisible cachée par les cheveux. Sur la zone implantée, pendant 10 à 12 jours persistent de nombreuses croûtes visibles sauf en cas de mèche de recouvrement. Après une douzaine de jours, le patient retrouve son aspect initial avec des petits cheveux de 1 à 2 mm sur la zone implantée. Ces petits cheveux tombent entre 15 jours et 1 mois.

Ces nouveaux cheveux implantés repoussent après 12 semaines, ils poussent avec une longueur de 1 cm à 1,5 cm par mois à partir du 3ème mois. Le résultat se produit donc après 6 mois et 3 à 4 cm de longueur de cheveux.

Les techniques de micro greffe FUT et FUE :

Ces deux techniques se différencient par la façon d’effectuer le prélèvement de cheveux dans la zone donneuse.

a) FUT

C’est la technique précédemment décrite qui prélève une bandelette dans la zone donneuse. Le principal inconvénient pour certains patients est la présence avec la FUT d’une cicatrice très fine à vie qui pourrait les empêcher de se raser la tête « à blanc » ultérieurement si envie.

b) FUE

C’est une méthode » consistant à prélever avec un punch (foret d’1 mm) les unités folliculaires dans la zone donneuse. L’avantage est la présence d’une multitude de minuscules cicatrices qui permet en théorie de pouvoir se raser la tête éventuellement. L’inconvénient est que c’est un prélèvement à l’aveugle avec un grand nombre de follicules gâchés à vie en fonction de « l’habilité de l’équipe ».

Incapacité pour le patient d’évaluer la perte de cheveux restant pour d’autres greffes. En conclusion, cette méthode présentée comme la panacée par certains (voir Internet) doit être appliquée aux patients suivants :

  • patient de plus de 50 ans peu susceptible d’évoluer en calvitie.
  • patient avec des surfaces peu importantes à remplir.
  • patient refusant l’idée de cicatrice et assumant le cas échéant ce choix.

Toutes les techniques sont proposées mais les 2 techniques ont comme seul intérêt la satisfaction du patient.

La quantité de cheveux par séance.

La quantité de cheveux implantée par séance est variable en fonction du patient. Cependant, pour une séance normale, il faut envisager une quantité de cheveux comprise entre 2000 et 3000 cheveux. Il faut différencier le nombre de cheveux et le nombre d’implants, par exemple :

3000 cheveux donneront 1000 implants folliculaires avec 3 cheveux ou 1500 implants folliculaires avec 2 cheveux ou 3000 implants folliculaires avec 1 cheveu. L’important est le nombre de cheveux par séance.

Au bout de deux à trois mois, les nouveaux cheveux micro-greffons commencent à repousser, de 1 à 1,5 cm par mois, et il faut attendre 6 à 8 mois pour obtenir une belle chevelure que vous garderez toute votre vie.

L’information, la préparation et le suivi à cette technique de micro-greffe réalisée sous contrôle médical sont effectuées au centre capillaire.

Les cheveux repousseront ensuite normalement et ceci durant toute votre vie.Le soin de préparation du cuir chevelu et des cheveux se fait au centre capillaire.

Le résultat d’une greffe de cheveux :

greffe de cheveux après opérationUn résultat de greffe de cheveux diffère en fonction du nombre de cheveux au centimètre carré prélevé dans la zone donneuse et en fonction du nombre de cheveux implantés.

D’un cheveu fin ou épais dépendra la densité de cheveux à greffer au centimètre carré.

Avoir un cheveu épais n’est pas systématiquement synonyme de densité, et un cheveu fin mais en bonne santé permettra une plus grande quantité de greffons.

De plus, une chevelure dont la densité est moyenne donnera un résultat moyen. Si au centimètre carré il y a 150 cheveux, le résultat sera 2 fois plus important que s’il y a 75 cheveux au centimètre carré et les cheveux prélevés dans la partie où subsistent les cheveux permettront la greffe d’une quantité moindre. En moyenne un être humain sans problème particulier a au moins 100 à150 cheveux au cm2 sur son cuir chevelu.

Le résultat est visible après 3 mois le temps de pousse de la phase anagène.

Passé se délai, les cheveux repoussent de 1 cm par mois en moyenne, il suffit d’attendre de s’armer d’un peu de patience pour voir un résultat final.

Vous pourrez ensuite vous faire couper les cheveux régulièrement sans vous soucier d’une nouvelle chute de cheveux car les cheveux implantés sont prélevés dans la zone arrière basse appelé plus communément couronne hippocratique, prévue génétiquement pour ne pas tomber, sauf maladie grave ou pelade.

La garantie du résultat est l’expérience du chirurgien. Ne laissez jamais un amateur opérer car si les bulbes pileux ne prennent pas, c’est votre capital-cheveu qui disparaitra.

Le capital-cheveux n’est pas extensible soit environ 1800 à 3000 cheveux greffés par intervention en moyenne, nous pouvons estimer une zone de prélèvement possible variant entre 10.000 et 18.000 cheveux.

Il est conseillé en général de pratiquer plusieurs séances espacées d’au moins 6 mois afin que les cheveux greffés aient bien repoussé, avant d’entreprendre la séance de greffe suivante, et d’envisager au maximum 6 séances sur une personne avec une calvitie de stades 4 ou 5 sur l’échelle de Norwood vue par Hamilton.

Au stade 6, soit une grande calvitie, il sera conseillé d’avoir recours à la technique appelée Greff’Hair, qui consiste en une greffe par Slit sur la zone frontale et d’un implant non chirurgical : DermOgraft ou Folligraft, pour densifier le reste du cuir chevelu dépourvu de cheveux.