La chirurgie capillaire

Adiantum International prépare, et effectue le suivi des interventions chirurgicales de greffe de cheveux.

La greffe de cheveux est un acte chirurgical. Il s’agit d’une technique mineure de traitement de la calvitie, réalisée sous contrôle médical et sous anesthésie locale, dans un confort total.

Il existe plusieurs types de techniques de greffes, adaptées aux femmes et aux hommes.

avant
après
avant
           après

Les questions que vous pouvez-vous poser

A quoi sert une intervention de chirurgie capillaire ?

Elle a pour but de permettre de retrouver des cheveux aux endroits où le patient le souhaite, en déplaçant une partie des propres cheveux du patient. Cette intervention est quasiment indolore. Il s’agit d’une partie de peau du cuir chevelu prélevée sur l’arrière de la tête (zone occipitale et rétro-auriculaire jusqu’à une hauteur de 10 cm maximum).

Cette partie de peau, appelée bandelette, est découpée ensuite sur un plateau sous microscope électronique avec un scalpel très fin en micro-greffon contenant 1 à 2 cheveux (destiné à la bordure frontale) , en mini-greffon contenant 3 à 4 cheveux (placé sur l’arrière de la bordure frontale, ou en greffon classique pouvant contenir jusque 8 à 12 cheveux et destiné à regarnir le dessus de la tête, afin de recréer une coiffure la plus naturelle possible après la repousse des greffes de cheveux.

Ces greffons seront ensuite implantés sur les zones chauves par incision (slit) ou ablation des zones glabres à l’aide d’un trépan de 1 à 3 mm selon les zones à transplanter.

Elle est plus indiquée dans les cas de chute de cheveux localisée : frontale ou tonsurale, dans les alopécies androgénétiques avec un maximum de 5 sur l’échelle de Norwood vue par Hamilton, ou suite à un accident ayant pour conséquence des cicatrices avec perte de cheveux alentour.

La greffe de cheveux est à éviter dans le cas de grande calvitie, à cause des cheveux qui restent dans la couronne hippocratique, de quantité insuffisante, et en finalité l’insatisfaction du patient.

Est-ce que la réussite d’une chirurgie capillaire est assurée ?

Oui, cette technique est maîtrisée de nos jours dans la mesure où elle est pratiquée par des spécialistes expérimentés de la transplantation capillaire. Il n’y a aucune rejet possible : ce sont vos propres cheveux qui sont transplantés et les résultats sont garantis.

Il est possible de perdre entre 30 et 80 % des cheveux émergés par suite de rupture d’irrigation sanguine, la différence étant la vascularisation qui varie d’un individu à l’autre, d’où la recommandation de préparer son cuir chevelu à l’intervention par un soin adapté pour une reprise rapide de l’oxygénation et de la vascularisation. Cela augmente fortement les chances de conserver ces cheveux.

Lorsque les cheveux émergés tombent, les cellules germinatives présentes dans les follicules transplantés avec leur réserve d’embryons de cheveux vont faire germer un nouveau cheveu. Il faut attendre entre 1 mois et demi à 3 mois pour voir émerger le nouveau cheveu.

Lorsque le cheveu émerge du follicule, il est un peu rabougri, car il a du se frayer un chemin un peu « accidenté » et est plus ou moins il a été traumatisé. Au fur et à mesure de sa croissance, il reprendra la forme qu’il avait initialement, s’il est lisse, il redeviendra lisse, s’il était ondulé de même, etc…

Ensuite, il poussera comme s’il se trouvait sur la zone de prélèvement, soit de 1 à 1,5 cm par mois, si le cheveu sur l’arrière était gris, et poussera gris, même si le cheveu du dessus de la tête est originellement est plus foncé.

Quelles sont les méthodes de greffes de cheveux actuelles ?

Il existe deux méthodes de transplantation actuelles :

  1. la technique dite « mécanique » au laser
  2. la technique dite « manuelle »

la technique au LASER

Pratiquée depuis très peu d’années, la technique nécessite l’utilisation d’un appareil spécifique, un LASER, à plusieurs jets (en moyenne trois). Ces jets de laser perforent le cuir chevelu à une profondeur voulue et les cheveux prélevés sur la zone occipitale par mini-lambeaux sont ensuite transplantés dans ces perforations.

Plusieurs désavantages majeurs à ce procédé :

  •  les perforations créées par le laser brûlent les berges d’implantation et certains greffons ne prennent pas.
  •  du fait même de cette cautérisation, les greffons qui reprennent mettent beaucoup plus de temps à repousser (en moyenne de 4 à 6 mois).
  •  du fait du faisceau laser qui perfore automatiquement plusieurs emplacements en même temps (souvent un minimum de trois trous), s’il reste des cheveux encore valides, ces cheveux sont détruits : donc il y a perte du capital-cheveux restant.
  •  Ce procédé provoque des œdèmes frontaux énormes dans la majeure partie des cas.
  •  Il y a une trop grande symétrie dans l’implantation, ce qui donne un effet de « rang d’oignons »

La technique du laser, bien qu’assez récente, tend à être abandonnée.

La technique manuelle

Pratiquée depuis longtemps, elle a été considérablement améliorée ces dernières années.

Cette technique, si elle réalisée par un spécialiste expérimenté doté d’outils spécifiques tel qu’un microscope électronique à fort grossissement (ceci permet de vérifier l’existence dans le bulbe présélectionné et greffé d’une racine, qui, de plus doit être de bonne qualité) garantit la repousse totale des greffons ceci dans un temps très court.

  •  Il n’y a pas de brûlure, le spécialiste se contentant d’effectuer une petite fente ou une toute petite perforation et y insère ensuite le micro-greffon ou le mini-greffon qui va très vite être irrigué et reprendra très rapidement.
  •  Aucune perte de cheveu valide, le spécialiste choisit les endroits glabres précis à réimplanter.
  • -Son choix vise également à respecter une asymétrie. Pour cela, sur la partie frontale, sont transplantés des micro-greffons par fente (slit)* et sur le reste sont transplantés soit des micro greffons ou des mini greffons. L’aspect naturel est ainsi respecté
  •  Le temps de repousse des nouveaux cheveux est en moyenne de 1 mois et demi à 3 mois.

(*) slit : procédé qui consiste à créer une fente pour y insérer le greffon sur la zone dégarnie sans ablation de la partie glabre. Ceci est effectué sur la zone frontale pour assurer une finition parfaite.

La greffe de cheveux par Slit : plus d’infos cliquer ici

Contrairement à la technique classique qui consiste à prélever une carotte de cuir chevelu d’un diamètre plus ou moins large sur la zone glabre du cuir chevelu, et insérer ensuite dans cette partie perforée un greffon correspondant au diamètre de la perforation, la technique du SLIT consiste à effectuer à l’aide d’un scalpel très fin une fente (slit en anglais) sans ablation de cuir chevelu dépourvu de cheveux, et d’y insérer un micro-greffon de 1 à 2 cheveux.

Qu’est-ce que l’ultra-microgreffe ?

La nouvelle technique de micro-transplantation douce pratiquée uniquement au micro-bistouri (jamais de laser qui carbonise et détruit les tissus environnants en retardant la cicatrisation et la repousse) permet en une seule séance de transplanter jusque 4000 greffons. Elle nécessite une très bonne zone donneuse pour un résultat optimal mais n’est pas adaptée à tous les cas de calvitie. Un examen préalable s’impose.

Dans quelle sorte de calvitie est-elle conseillée ?

  •  dans les cas de calvitie héréditaire de type androgénétique.
  •  sur certaines cicatrices.
  •  après certaines maladies du cuir chevelu.

Quelle est la durée de vie des cheveux greffés ?

Ces cheveux, prélevés sur la zone occipitale ou rétro-auriculaire de votre cuir chevelu, se renouvellent régulièrement tout au long de leur vie, comme s’ils vivaient dans leur zone originelle. Cette constatation est fondée sur la pousse continue de cheveux transplantés depuis plus de 60 ans.

Est-ce douloureux ?

Cette technique de micro-intégration folliculaire douce de cheveux vivants est sans douleur et le patient n’est plus couché, mais confortablement installé dans un fauteuil.

Historique de la chirurgie capillaire : Cliquez ici

Les traitements contre la calvitie par les techniques de chirurgie capillaire sont multiples et ont largement évolué depuis les expériences souvent malheureuses des débuts (voir historique).

La technique micro-greffe :

La séance se pratique sous anesthésie locale. Elle dure en moyenne 3 à 4 heures pendant lesquelles, le patient est assis confortablement et peut visionner un film à la télévision. Bien sûr, la séance de greffe se fait sans douleur dans pratiquement tous les cas.

a) le prélèvement

greffe de cheveuxSous anesthésie locale, le chirurgien prélève une bandelette horizontale dans la zone donneuse dont la surface est variable en fonction de la séance et de la souplesse du cuir chevelu. Après suture, le prélèvement sera caché dans tous les cas par les cheveux environnants à la fin de la séance. Ce prélèvement occasionnera une fine cicatrice horizontale de moins de 2 mm de large qui ne sera pas visible même avec des cheveux portés courts sur la nuque, et qui tendra à disparaître dans la majeure partie des cas.

b) la préparation des implants

Sous microscope électronique, il faut découper la bandelette en implants contenant les unités folliculaires.

Naturellement, les follicules donnent naissance à 1, 2, 3 ou 4 cheveux, il est impossible de dissocier un follicule. Le travail du spécialiste consiste à trier les implants en fonction du nombre de cheveux par follicules. Les implants avec un cheveu seront réservés pour la ligne frontale, ceux avec 3 ou 4 cheveux pour les zones arrières. Ce travail long et méticuleux conditionne la réussite du résultat.

c) la réimplantation capillaire

Toujours sous anesthésie locale, on pratique de mini- incisions avec une aiguille sur la zone à implanter, afin de ne pas traumatiser les cheveux existants.

Ensuite, on introduit avec de petites pinces, les implants dans les sites receveurs en prenant soin de bien orienter le cheveu pour la coiffure.Au final, le patient repart sans bandage avec une zone de prélèvement invisible cachée par les cheveux. Sur la zone implantée, pendant 10 à 12 jours persistent de nombreuses croûtes visibles sauf en cas de mèche de recouvrement. Après une douzaine de jours, le patient retrouve son aspect initial avec des petits cheveux de 1 à 2 mm sur la zone implantée. Ces petits cheveux tombent entre 15 jours et 1 mois.

Ces nouveaux cheveux implantés repoussent après 12 semaines, ils poussent avec une longueur de 1 cm à 1,5 cm par mois à partir du 3ème mois. Le résultat se produit donc après 6 mois et 3 à 4 cm de longueur de cheveux.

Les techniques de micro greffe FUT et FUE :

Ces deux techniques se différencient par la façon d’effectuer le prélèvement de cheveux dans la zone donneuse.

a) FUT

C’est la technique précédemment décrite qui prélève une bandelette dans la zone donneuse. Le principal inconvénient pour certains patients est la présence avec la FUT d’une cicatrice très fine à vie qui pourrait les empêcher de se raser la tête « à blanc » ultérieurement si envie.

b) FUE

C’est une méthode » consistant à prélever avec un punch (foret d’1 mm) les unités folliculaires dans la zone donneuse. L’avantage est la présence d’une multitude de minuscules cicatrices qui permet en théorie de pouvoir se raser la tête éventuellement. L’inconvénient est que c’est un prélèvement à l’aveugle avec un grand nombre de follicules gâchés à vie en fonction de « l’habilité de l’équipe ».

Incapacité pour le patient d’évaluer la perte de cheveux restant pour d’autres greffes. En conclusion, cette méthode présentée comme la panacée par certains (voir Internet) doit être appliquée aux patients suivants :

  • patient de plus de 50 ans peu susceptible d’évoluer en calvitie.
  • patient avec des surfaces peu importantes à remplir.
  • patient refusant l’idée de cicatrice et assumant le cas échéant ce choix.

Toutes les techniques sont proposées mais les 2 techniques ont comme seul intérêt la satisfaction du patient.

La quantité de cheveux par séance.

La quantité de cheveux implantée par séance est variable en fonction du patient. Cependant, pour une séance normale, il faut envisager une quantité de cheveux comprise entre 2000 et 3000 cheveux. Il faut différencier le nombre de cheveux et le nombre d’implants, par exemple :

3000 cheveux donneront 1000 implants folliculaires avec 3 cheveux ou 1500 implants folliculaires avec 2 cheveux ou 3000 implants folliculaires avec 1 cheveu. L’important est le nombre de cheveux par séance.

Au bout de deux à trois mois, les nouveaux cheveux micro-greffons commencent à repousser, de 1 à 1,5 cm par mois, et il faut attendre 6 à 8 mois pour obtenir une belle chevelure que vous garderez toute votre vie.

L’information, la préparation et le suivi à cette technique de micro-greffe réalisée sous contrôle médical sont effectuées au centre capillaire.

Les cheveux repousseront ensuite normalement et ceci durant toute votre vie.Le soin de préparation du cuir chevelu et des cheveux se fait au centre capillaire.

Le résultat d’une greffe de cheveux :

greffe de cheveux après opérationUn résultat de greffe de cheveux diffère en fonction du nombre de cheveux au centimètre carré prélevé dans la zone donneuse et en fonction du nombre de cheveux implantés.

D’un cheveu fin ou épais dépendra la densité de cheveux à greffer au centimètre carré.

Avoir un cheveu épais n’est pas systématiquement synonyme de densité, et un cheveu fin mais en bonne santé permettra une plus grande quantité de greffons.

De plus, une chevelure dont la densité est moyenne donnera un résultat moyen. Si au centimètre carré il y a 150 cheveux, le résultat sera 2 fois plus important que s’il y a 75 cheveux au centimètre carré et les cheveux prélevés dans la partie où subsistent les cheveux permettront la greffe d’une quantité moindre. En moyenne un être humain sans problème particulier a au moins 100 à150 cheveux au cm2 sur son cuir chevelu.

Le résultat est visible après 3 mois le temps de pousse de la phase anagène.

Passé se délai, les cheveux repoussent de 1 cm par mois en moyenne, il suffit d’attendre de s’armer d’un peu de patience pour voir un résultat final.

Vous pourrez ensuite vous faire couper les cheveux régulièrement sans vous soucier d’une nouvelle chute de cheveux car les cheveux implantés sont prélevés dans la zone arrière basse appelé plus communément couronne hippocratique, prévue génétiquement pour ne pas tomber, sauf maladie grave ou pelade.

La garantie du résultat est l’expérience du chirurgien. Ne laissez jamais un amateur opérer car si les bulbes pileux ne prennent pas, c’est votre capital-cheveu qui disparaitra.

Le capital-cheveux n’est pas extensible soit environ 1800 à 3000 cheveux greffés par intervention en moyenne, nous pouvons estimer une zone de prélèvement possible variant entre 10.000 et 18.000 cheveux.

Il est conseillé en général de pratiquer plusieurs séances espacées d’au moins 6 mois afin que les cheveux greffés aient bien repoussé, avant d’entreprendre la séance de greffe suivante, et d’envisager au maximum 6 séances sur une personne avec une calvitie de stades 4 ou 5 sur l’échelle de Norwood vue par Hamilton.

Au stade 6, soit une grande calvitie, il sera conseillé d’avoir recours à la technique appelée Greff’Hair, qui consiste en une greffe par Slit sur la zone frontale et d’un implant non chirurgical : DermOgraft ou Folligraft, pour densifier le reste du cuir chevelu dépourvu de cheveux.²

 

Retrouver toutes nos adresses : cliquer ici

ADIANTUM  Centre Capillaire sur Metz, Luxembourg, Strasbourg, Thionville, Nancy, Reims, Genève, Annecy, Annemasse, Gagny