Greffe de cheveux

Une technique chirugicale fiable pour redensifier une zone dégarnie

La greffe de cheveux est un acte chirurgical. Il s’agit d’une technique mineure de traitement de la calvitie, réalisée sous contrôle médical et sous anesthésie locale, dans un confort total.

Il existe plusieurs types de techniques de greffes, adaptées aux femmes et aux hommes.

avant
après
avant
           après

LES QUESTIONS QUE VOUS POUVEZ VOUS POSER

A quoi sert une greffe de cheveux ?

Elle a pour but de permettre de retrouver des cheveux aux endroits où le patient le souhaite, en déplaçant une partie des propres cheveux du patient. Cette intervention est quasiment indolore. Il s’agit d’une partie de peau du cuir chevelu prélevée sur l’arrière de la tête (zone occipitale et rétro-auriculaire jusqu’à une hauteur de 10 cm maximum).

Cette partie de peau, appelée bandelette, est découpée ensuite sur un plateau sous microscope électronique avec un scalpel très fin en micro-greffon contenant 1 à 2 cheveux (destiné à la bordure frontale) , en mini-greffon contenant 3 à 4 cheveux (placé sur l’arrière de la bordure frontale, ou en greffon classique pouvant contenir jusque 8 à 12 cheveux et destiné à regarnir le dessus de la tête, afin de recréer une coiffure la plus naturelle possible après la repousse des greffes de cheveux.

Ces greffons seront ensuite implantés sur les zones chauves par incision (slit) ou ablation des zones glabres à l’aide d’un trépan de 1 à 3 mm selon les zones à transplanter.

Elle est plus indiquée dans les cas de chute de cheveux localisée : frontale ou tonsurale, dans les alopécies androgénétiques avec un maximum de 5 sur l’échelle de Norwood vue par Hamilton, ou suite à un accident ayant pour conséquence des cicatrices avec perte de cheveux alentour.

La greffe de cheveux est à éviter dans le cas de grande calvitie, à cause des cheveux qui restent dans la couronne hippocratique, de quantité insuffisante, et en finalité l’insatisfaction du patient.

Est-ce que la réussite est assurée ?

Oui, cette technique est maîtrisée de nos jours dans la mesure où elle est pratiquée par des spécialistes expérimentés de la transplantation capillaire. Il n’y a aucune rejet possible : ce sont vos propres cheveux qui sont transplantés et les résultats sont garantis.

Il est possible de perdre entre 30 et 80 % des cheveux émergés par suite de rupture d’irrigation sanguine, la différence étant la vascularisation qui varie d’un individu à l’autre, d’où la recommandation de préparer son cuir chevelu à l’intervention par un soin adapté pour une reprise rapide de l’oxygénation et de la vascularisation. Cela augmente fortement les chances de conserver ces cheveux.

Lorsque les cheveux émergés tombent, les cellules germinatives présentes dans les follicules transplantés avec leur réserve d’embryons de cheveux vont faire germer un nouveau cheveu. Il faut attendre entre 1 mois et demi à 3 mois pour voir émerger le nouveau cheveu.

Lorsque le cheveu émerge du follicule, il est un peu rabougri, car il a du se frayer un chemin un peu « accidenté » et est plus ou moins il a été traumatisé. Au fur et à mesure de sa croissance, il reprendra la forme qu’il avait initialement, s’il est lisse, il redeviendra lisse, s’il était ondulé de même, etc…

Ensuite, il poussera comme s’il se trouvait sur la zone de prélèvement, soit de 1 à 1,5 cm par mois, si le cheveu sur l’arrière était gris, et poussera gris, même si le cheveu du dessus de la tête est originellement est plus foncé.

Quelles sont les méthodes de greffes de cheveux actuelles ?

Il existe deux méthodes de transplantation actuelles :

  1. la technique dite « mécanique » au laser
  2. la technique dite « manuelle »

la technique au LASER

Pratiquée depuis très peu d’années, la technique nécessite l’utilisation d’un appareil spécifique, un LASER, à plusieurs jets (en moyenne trois). Ces jets de laser perforent le cuir chevelu à une profondeur voulue et les cheveux prélevés sur la zone occipitale par mini-lambeaux sont ensuite transplantés dans ces perforations.

Plusieurs désavantages majeurs à ce procédé :

  •  les perforations créées par le laser brûlent les berges d’implantation et certains greffons ne prennent pas.
  •  du fait même de cette cautérisation, les greffons qui reprennent mettent beaucoup plus de temps à repousser (en moyenne de 4 à 6 mois).
  •  du fait du faisceau laser qui perfore automatiquement plusieurs emplacements en même temps (souvent un minimum de trois trous), s’il reste des cheveux encore valides, ces cheveux sont détruits : donc il y a perte du capital-cheveux restant.
  •  Ce procédé provoque des œdèmes frontaux énormes dans la majeure partie des cas.
  •  Il y a une trop grande symétrie dans l’implantation, ce qui donne un effet de « rang d’oignons »

La technique du laser, bien qu’assez récente, tend à être abandonnée.

La technique manuelle

Pratiquée depuis longtemps, elle a été considérablement améliorée ces dernières années.

Cette technique, si elle réalisée par un spécialiste expérimenté doté d’outils spécifiques tel qu’un microscope électronique à fort grossissement (ceci permet de vérifier l’existence dans le bulbe présélectionné et greffé d’une racine, qui, de plus doit être de bonne qualité) garantit la repousse totale des greffons ceci dans un temps très court.

  •  Il n’y a pas de brûlure, le spécialiste se contentant d’effectuer une petite fente ou une toute petite perforation et y insère ensuite le micro-greffon ou le mini-greffon qui va très vite être irrigué et reprendra très rapidement.
  •  Aucune perte de cheveu valide, le spécialiste choisit les endroits glabres précis à réimplanter.
  • -Son choix vise également à respecter une asymétrie. Pour cela, sur la partie frontale, sont transplantés des micro-greffons par fente (slit)* et sur le reste sont transplantés soit des micro greffons ou des mini greffons. L’aspect naturel est ainsi respecté
  •  Le temps de repousse des nouveaux cheveux est en moyenne de 1 mois et demi à 3 mois.

(*) slit : procédé qui consiste à créer une fente pour y insérer le greffon sur la zone dégarnie sans ablation de la partie glabre. Ceci est effectué sur la zone frontale pour assurer une finition parfaite.

La greffe de cheveux par Slit : plus d’infos cliquer ici

Contrairement à la technique classique qui consiste à prélever une carotte de cuir chevelu d’un diamètre plus ou moins large sur la zone glabre du cuir chevelu, et insérer ensuite dans cette partie perforée un greffon correspondant au diamètre de la perforation, la technique du SLIT consiste à effectuer à l’aide d’un scalpel très fin une fente (slit en anglais) sans ablation de cuir chevelu dépourvu de cheveux, et d’y insérer un micro-greffon de 1 à 2 cheveux.

Qu’est-ce que l’ultra-microgreffe ?

La nouvelle technique de micro-transplantation douce pratiquée uniquement au micro-bistouri (jamais de laser qui carbonise et détruit les tissus environnants en retardant la cicatrisation et la repousse) permet en une seule séance de transplanter jusque 4000 greffons. Elle nécessite une très bonne zone donneuse pour un résultat optimal mais n’est pas adaptée à tous les cas de calvitie. Un examen préalable s’impose.

Dans quelle sorte de calvitie est-elle conseillée ?

  •  dans les cas de calvitie héréditaire de type androgénétique.
  •  sur certaines cicatrices.
  •  après certaines maladies du cuir chevelu.

Quelle est la durée de vie des cheveux greffés ?

Ces cheveux, prélevés sur la zone occipitale ou rétro-auriculaire de votre cuir chevelu, se renouvellent régulièrement tout au long de leur vie, comme s’ils vivaient dans leur zone originelle. Cette constatation est fondée sur la pousse continue de cheveux transplantés depuis plus de 60 ans.

Est-ce douloureux ?

Cette technique de micro-intégration folliculaire douce de cheveux vivants est sans douleur et le patient n’est plus couché, mais confortablement installé dans un fauteuil.

Historique de la greffe de cheveux : Cliquez ici

Les traitements contre la calvitie par les techniques de chirurgie capillaire sont multiples et ont largement évolué depuis les expériences souvent malheureuses des débuts (voir historique).

 

Retrouver toutes nos adresses : cliquer ici

ADIANTUM  Centre Capillaire sur Metz, Luxembourg, Strasbourg, Thionville, Nancy, Reims, Genève, Annecy, Annemasse, Gagny